• /

samedi 29 octobre 2011

Sans Âme - Gail Carriger


Ce livre a eu un sacré succès d'après les messages que j'ai pu lire ici et là sur la toile. J'ai donc décidé de me lancer moi aussi à la conquête du Protectorat de l'Ombrelle, des vampires et loups-garous peuplant un Londres victorien, du beau lord Maccon et d'une héroïne qui a su en séduire plus d'un !

Alexia Tarabotti, vieille fille de 26 ans pas très jolie et adepte des réparties cinglantes, vit à l'ère victorienne, dans un Londres où se côtoient vampires et loups-garous qui vivent au grand jour. Alexia ne possède pas d'âme et ce don lui permet d'annihiler la force surnaturelle de n'importe quelle créature de la nuit qui est supposée en posséder plus que la normale. Il suffit qu'Alexia touche un vampire ou un loup-garou pour faire disparaître ses pouvoirs.

On fait la connaissance d'Alexia alors qu'elle est invitée à un bal dans la haute société londonienne. Souhaitant s'isoler des invités, elle tombe par mégarde sur un vampire qui semble ignorer sa véritable nature et qu'elle élimine plus ou moins involontairement à coup d'ombrelle. Une situation qui va la mettre en présence des agents du BUR - un bureau d'investigation qui regroupe des êtres surnaturels censés surveiller leurs congénères, et placés sous l'autorité de la reine Victoria. Lord Maccon, lui-même loup-garou de son état ainsi que son accolyte le professeur Lyall, font partie du BUR et sont présents sur les lieux au moment des faits... Ils s'arrangent pour soustraire le cadavre aux yeux des invités, mais ils vont vite se rendre compte que l'apparition de cet étrange vampire et son ignorance des lois en vigueur et de la nature paranaturelle d'Alexia, ne sont que les prémices de terribles évènements à venir...

Ahh !... ce fameux lord Maccon dont j'ai évidemment tant entendu parler... Les relations entre le lord loup-garou-écossais-maussade et une miss Tarabotti remontée à bloc font des étincelles ! Les évènements qui suivent vont souvent les mettre en présence l'un de l'autre, jusqu'à la résolution de l'enquête, et c'est avec bonheur que j'ai suivi l'évolution de leurs sentiments en même temps que celle du mystère qui les entoure.

[...] Alexia décida, ici et maintenant, qu'il était clair que lord Conall Maccon n'avait que deux modes de fonctionnement : l'agacement et l'excitation. Auquel préférait-elle avoir régulièrement affaire ? Son corps se joignit à la discussion sans honte, et elle parvint à se choquer elle-même au point de se taire...


C'est donc un des nombreux points positifs de ce roman, avec l'humour omniprésent, la société uchronique décrite par Gail Carriger qu'elle a imaginé avec beaucoup de finesse, et la présence de personnages secondaires tous excellents - la famille d'Alexia et sa mère hystérique, son amie Ivy dont les chapeaux plein de mauvais goût m'ont fait mourir de rire, et lord Akeldama remportant la palme en ce qui me concerne !...

La première chose qui m'a surprise dans ce récit c'est le style de l'auteur : soigné, agréable et loin de la plume de certains auteurs de bit-lit qu'on peut lire à l'heure actuelle. Quoique l'action soit constante et que la vie d'Alexia et de ses amis soit assez mouvementée, rien n'est bâclé et chaque évènement est rapporté d'une manière parfaitement cohérente. Je dois dire que cette première "enquête" a apporté son lot de surprises et de plaisirs même si certains mystères sont restés inexpliqués alors qu'en parallèle, la résolution de l'enquête était quelque peu prévisible... Raison pour laquelle j'ai très envie de connaître la suite maintenant ! L'époque est bien retranscrite et le caractère d'Alexia avec son côté très indépendant et passionné par les sciences m'a vraiment séduite. Elle est intelligente et pleine d'esprit, sans parler de son côté ironique qui refait surface dans les pires situations, et malgré l'époque et ses contraintes, elle semble se satisfaire de sa situation sans aucune amertume.

Le second gros point positif, c'est l'introduction du steampunk qui tout en étant surprenant - parce que complètement inconnu pour moi jusqu'à maintenant - apporte vraiment un intérêt supplémentaire au livre.

Pour résumer, si vous êtes fan de l'époque victorienne, de sciences nouvelles, de créatures fantastiques, et pas contre un peu de romance de temps en temps, vous allez craquer pour cette série comme je l'ai fait !

Une lecture qui entre parfaitement dans l'atmosphère Halloween du moment !

Il y a des tonnes d'avis sur la toile (facile pour se faire une idée !)  mais que j'ai trop la flemme de reporter ici !... En tout cas, la plupart sont très enthousiastes !...

Le Protectorat de l'Ombrelle - Tome 1 : Sans Âme - Nail Carriger - Editions Orbit - 2011

3 commentaires:

  1. Je l'ai beaucoup, beaucoup aimée... Tellement que je vais me jeter sur la suite qui sort le 2 novembre...

    RépondreSupprimer
  2. @L'Or des Chambres : J'ai très envie de lire la suite moi aussi, et de voir ce que l'auteur réserve à Alexia et à son loup-garou écossais !...

    RépondreSupprimer
  3. Bien contente que tu aimes. Je vois que la suite est pour demain !!! Génial !!!

    RépondreSupprimer

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com